En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu INRAE Logo_MUSE

UMR DGIMI Diversité, Génomes Interactions Microorganismes-Insectes

Axe GRImm

Responsable : Nicolas Nègre (nicolas.negre@umontpellier.fr)

A DGIMI, nous étudions l’effet de pathogènes viraux, bactériens et parasitaires pouvant être utilisés comme moyen de contrôle biologique, notamment contre les lépidoptères ravageurs de culture du genre Spodoptera.

Les chenilles de Spodoptera frugiperda, comme tous les insectes, possèdent un système immunitaire élaboré lui permettant de se prémunir contre ces pathogènes.

Sf_jp-carousel-69

(source : dgimiflorida2015)

Des barrières physiques tout d’abord : la cuticule, mais aussi les épithéliums exposés à l’environnement externe comme ceux des trachées ou encore de l’intestin.

l'homeostasie_vs_reponse_immunitaire

(Source : Wikipedia)

Ces cellules épithéliales sécrètent des peptides antimicrobiens et des espèces réactives de l’oxygène leur permettant de contrôler le microbiote présent dans ces compartiments.

Toutefois, certains pathogènes peuvent traverser ces barrières. C’est le cas du densovirus par exemple, qui effectue une transcytose lui permettant, depuis le bolus alimentaire, d’atteindre l’hémocoele. C’est également le cas des nématodes entomopathogènes ainsi que des parasitoides et de leurs virus associés.

Une fois dans l’hémocoele, ces organismes seront confrontés à différents acteurs de l’immunité.

Les hémocytes, sont des cellules circulantes, ou collées sur les tissus avoisinants, possédant des récepteurs membranaires leur permettant de reconnaître différents types de pathogènes, par exemple une bactérie gram-positive d’une bactérie gram-négative. Ces récepteurs vont activer des voies de signalisation intra-cellulaires qui vont activer les hémocytes.

Ces voies de signalisation sont très bien décrites dans plusieurs insectes modèles, en particulier la drosophile. Jules Hoffmann, de l’IBMC de Strasbourg, a en effet reçu le prix Nobel en 2011 pour ces travaux.

 L’activation des hémocytes va avoir plusieurs effets possibles :

  • la phagocytose du pathogène
  • l’encapsulation des corps étrangers
  • la synthèse de molécules effectrices dirigées spécifiquement contre la catégorie de pathogène rencontrée
  • la signalisation pour mobiliser d’autres hemocytes ainsi que des tissus comme le corps gras qui pourra synthétiser une plus grande quantité de molécules effectrices

Comprendre les spécificités de la réponse immunitaire d’un organisme permet de comprendre les conditions du succès ou de l’échec de ses pathogènes potentiels.

A DGIMI, nous étudions le système immunitaire de Spodoptera frugiperda, principalement sa régulation génique, dans le cadre de son interaction avec les pathogènes étudiés au laboratoire.

Ainsi, plusieurs actions et projets transversaux aux différentes équipes sont menées.

  • L’annotation et la phylogénie des gènes de l’immunité dans le génome de Spodoptera frugiperda.
  • L’étude de la régulation de ces gènes après contact avec des pathogènes
  • L’inactivation de gènes de l’immunité par RNAi ou CRISPR/Cas9