En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal Logo partenaire

UMR DMEM : dynamique musculaire & métabolisme

Sélection de faits marquants

2019

Rôle déterminant du microbiote intestinal sur la fonction du muscle squelettique

Nay K et al, American Journal of Physiology Endocrinology and Metabolism.

Les chercheurs de l’UMR DMEM et leurs collègues ont révélé que le microbiote intestinal est déterminant pour une fonction musculaire optimale. Leurs analyses démontrent qu’éliminer le microbiote intestinal de souris par traitement antibiotique entraine une perte d’endurance musculaire et une fatigabilité accrue de leur muscle. Ces dysfonctions musculaires en absence de microbiote intestinal sont associées à un moindre stockage des réserves énergétiques musculaires de sucre sous forme de glycogène. Ces résultats ouvrent des perspectives de recherche prometteuses et indiquent que moduler la composition du microbiote intestinal par la nutrition pourrait contribuer à restaurer la fonction musculaire qui est altérée dans de nombreuses conditions pathologiques (désordres métaboliques : obésité, diabète ; maladies chroniques induisant une sédentarité : cancer) et physiologiques (vieillissement ; sédentarité).

Préserver la qualité de la viande en valorisant des co-produits végétaux

Morel S et al  Journal of Functional Foods 

Fait marquant 1

L’oxydation entraine de nombreux processus délétères sur les lipides, les protéines et l’ADN des tissus et organes ce qui a des répercussions à la fois en santé humaine et dans la conservation des aliments dans l’industrie agro-alimentaire. Pour contrecarre ces processus délétères l’approche consiste à utiliser des molécules anti-oxydantes, pour la plupart synthétiques, efficaces mais qui présentent des effets secondaires. De plus sous la pression des consommateurs l’industrie agro-alimentaire souhaite développer des approches plus naturelles, peu onéreuses et efficaces. Un consortium de chercheurs Inra, Inserm et CNRS et la société Flore en Thym a été mis en place pour identifier de nouveaux anti-oxydants naturels à partir de biomasse non valorisée.  Dans ce contexte nous avons identifié par une approche de fractionnement guidée par des essais biologiques, une molécule bioactive issue de co-produits du romarin capables de prévenir les effets délétères de l'oxydation dans les cellules musculaires. Tout d'abord, pour cribler les propriétés antioxydantes de ces extraits, nous avons utilisé un modèle de cellules musculaires squelettiques humaines sous stress oxydant. Dans une seconde étape, la biomolécule identifiée a été testée sur les muscles post-mortem pour souligner son application potentielle dans la protection des produits de viande contre l’oxydation. Nous avons identifié la taxodione, un abiétane diterpène, en tant que principale molécule bioactive de l’extrait de branche de romarin. La taxodione protège efficacement les cellules musculaires squelettiques des dommages induits par un stress oxydant. De plus, la taxodione réduit l'oxydation des lipides et des protéines lors de la conservation des muscles post-mortem chez la souris et le bœuf.

2018

Nouveau mécanisme d’adaptation du muscle squelettique en réponse au jeûne alimentaire et à l’exercice physique

Britto F et al., BMC Biol

fait marquant 2

Suite à un repas, les nutriments activent au niveau cellulaire un senseur crucial nommé Akt/mTOR, qui contrôle les voies de synthèses protéiques, de glycogène et de lipides requises pour la croissance cellulaire et l’homéostasie tissulaire. Néanmoins ces processus sont très couteux en ATP, et dans le muscle, en cas de stress énergétiques tels que l’exercice physique, l’hypoxie ou après un jeûne, l’activation d’Akt/mTOR doit être impérativement freinée pour éviter des dépenses énergivores superflues aux conséquences néfastes (atrophie musculaire). Nous avons découvert le rôle essentiel joué par la protéine REDD1 via les mitochondries pour réduire les dépenses énergétiques musculaires en condition de stress. Ce travail éclaire d’un jour nouveau les mécanismes de régulation de la voie Akt/mTOR, cible de nombreux dysfonctionnements dans des pathologies ou des conditions en lien avec le statut nutritionnel (syndrome métabolique, diabète, cancer, dépression, Parkinson vieillissement…).

2017 

Inactivité et développement des infiltrations graisseuses dans le muscle squelettique

Demangel R et al J Physiol. 2017

 

Fait marquant 3

De nombreuses situations, engendrant principalement une hypoactivité, peuvent provoquer un déconditionnement musculaire caractérisé par une perte de masse et de force ainsi qu’un développement d’infiltrations graisseuses (IMAT), altérant ainsi la fonction musculaire. Nos travaux ont montré que seulement 3 jours d’inactivité induite par le modèle d’immersion sèche chez l’homme suffisent à augmenter le contenu musculaire en IMAT, établissant le caractère très précoce du développement des infiltrations graisseuses.

2015

Specialist Protein Resource Network (SPRN)

Un réseau  « Specialist Protein Resource Network » (SPRN) a été constitué à la suite du colloque « the Protein Bioinformatics and Community Resources Retreat » qui s’est tenu sur le campus génomique Wellcome Trust à  Hinxton, GB. Ce colloque a rassemblé des responsables de plusieurs base de données spécialisées sur les protéines ( ex : CAZy, TCDB, ESTHER and MEROPS…), ainsi que des représentants des centres de bioinformatiques mondiaux (EBI and NCBI).

https://listserver.ebi.ac.uk/mailman/listinfo/sprn

2014

Comment préserver la masse et la fonction musculaire ?

Britto F et al, Am J Physiol Endocrinol Metab   /  Pauly M et al J Gerontol A-Biol 

Nos travaux montrent pour la première fois un rôle de REDD1 dans le contrôle de la masse musculaire, puisque son absence contrecarre l’atrophie musculaire induite par les glucocorticoïdes. Nous avons établi qu’il est possible de remodeler le muscle âgé par des approches complémentaires ciblant à la fois la masse (inactivation de myostatine) et la fonction musculaire (activation pharmacologique du métabolisme oxydatif). 

2013

Capteur d’interaction « BRET » pour mesurer en temps réel l’hétérodimérisation des récepteurs nucléaires PPARG et RXR impliqués dans le syndrome métabolique

Mulero M et al,  PLoS One. 2013

Les récepteurs nucléaires ont un rôle clé dans le contrôle du métabolisme et de l’adipogénèse et leur dérégulation représente une cible thérapeutique majeure dans le cas notamment du syndrome métabolique. Nous avons développé une nouvelle approche « BRET » d’étude en temps réel in vitro et in cellulo de l’hétérodimériation des récepteurs nucléaires notamment de PPARG/RXR. Nos résultats pointent un mécanisme d’action complexe et l’importance de l’ADN pour induire une hétérodimerisation stable et démontrent que certains résidus des hétéropartenaires sont cruciaux dans leur interaction avec l’ADN et leur localisation subnucléaire.