En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal Institut Agro Montpellier LEPSE membre de Montpellier Université d'Excellence Labex AGRO Institut Carnot DigitAg

Site pour l\'UMR LEPSE

Tiffon-Terrade Benjamin

Tiffon-Terrade Benjamin
Chercheur doctorant en CIFRE avec ITK SAS et l’UMR LEPSE

Thèse soutenue le 13.09.2022

Sujet : "Analyse et modélisation de l’effet d’un ombrage dynamique sur le développement de la vigne, la maturation et la qualité du raisin"

Résumé :

En viticulture, le changement climatique est déjà en train d’affecter le rendement et la qualité du raisin, à travers le réchauffement et des changements dans le cycle hydrologique (Schultz, 2015). Par exemple, les hausses des températures ont déjà résultés en une accélération de la maturation et notamment une récolte qui se fait de plus en plus tôt (Jones and Davis, 2000). Dans ce contexte, l’utilisation de systèmes dit « agrivoltaïques dynamiques » (Valle et al., 2017) combinant des panneaux photovoltaïques mobiles (montés sur trackers) par-dessus des cultures agricoles au sein d’un même espace pourraient s’avérer bénéfique. Depuis 2009, l’entreprise Sun’R en partenariat avec l’INRA a développé un tel projet d’AgriVoltaïsme Dynamique (AVD), le projet Sun’Agri. La société itk, éditeur d’outils d’aide à la décision, est impliqué dans le projet Sun’Agri 3. Le rôle d'ITK est de coordonner les activités de modélisation et de développer ces modèles de culture destinés à l’optimisation des stratégies de pilotages des panneaux photovoltaïques.

Dans le cadre de ce projet, des travaux de thèse (Valle et al., 2017, Elamri et al., 2018) ont démontré l’intérêt de ce type de solutions pour des cultures à forte valeur ajoutée, de type maraîchage. En effet, l’ombrage fluctuant induit par les panneaux placés au-dessus de la culture et dont l’orientation serait asservie aux besoins de celle-ci pourrait atténuer voire éviter les effets néfastes du changement climatique en protégeant les cultures, comme la vigne (Vitis vinifera L.), contre les hautes températures et les forts rayonnements. Cependant le rayonnement solaire reste indispensable à l’élaboration du rendement. Il s’agit alors de déterminer un pilotage « intelligent » de l’orientation des panneaux qui tienne compte des variations de sensibilité au rayonnement pour les différents processus impliqués dans l’élaboration de la production végétale et de la qualité du raisin. Malheureusement, il n’y a à l’heure actuelle aucune donnée sur l’acclimatation de la vigne sous les ombrages intermittents tels que ceux créés par des panneaux solaires, même si certaines connaissances existent pour d’autre type d’ombrage artificiels ou liés à la présence de plantes voisines.

Pour cela, nous proposons un premier axe de recherche, ciblé sur le fonctionnement des parties végétatives, qui consistera à analyser et modéliser l’efficience d’utilisation du rayonnement (quantité de biomasse formée par unité de rayonnement intercepté par la plante) sous différents régimes d’ombrages et à différents stades du développement de la plante. Un deuxième axe sera dédié à l’analyse et la modélisation des cinétiques de maturation du raisin dans ces mêmes conditions expérimentales en tenant compte de l’impact des panneaux sur le microclimat des grappes et de l’utilisation du rayonnement par les parties végétatives. Ces résultats permettront dans le troisième axe de proposer un modèle global intégrant l’ensemble de ces réponses dans l’objectif d’analyser différentes situations d’ombrage et d’identifier des pratiques d’ombrage dynamique qui seraient les plus favorables en termes de rendement et/ou de qualité des baies dans un système agrivoltaïque.

Ma thèse se base sur un premier site expérimental avec des vignes en pots sur le campus de Montpellier SupAgro, et sur un deuxième site expérimental à Piolenc avec un vignoble en productions sous une structure agrivoltaïque. Les expérimentations seront conduites au cours de 2 années successives pour tenir compte d’éventuels effets cumulatifs. La vigne étant généralement cultivée en conditions de contrainte hydrique modérée sur la fin de cycle, ces conditions seront étudiées en combinaison avec les situations d’ombrage.

Encadrement :

UMR LEPSE – INRAE : Thierry Simonneau (Directeur de thèse) et Angélique Christophe (co-encadrement)

ITK SAS : Amélia Caffarra et Damien Fumey (docteurs en agronomie)