En savoir plus

A propos des cookies

Qu’est-ce qu’un « cookie » ?

Un "cookie" est une suite d'informations, généralement de petite taille et identifié par un nom, qui peut être transmis à votre navigateur par un site web sur lequel vous vous connectez. Votre navigateur web le conservera pendant une certaine durée, et le renverra au serveur web chaque fois que vous vous y re-connecterez.

Différents types de cookies sont déposés sur les sites :

  • Cookies strictement nécessaires au bon fonctionnement du site
  • Cookies déposés par des sites tiers pour améliorer l’interactivité du site, pour collecter des statistiques

> En savoir plus sur les cookies et leur fonctionnement

Les différents types de cookies déposés sur ce site

Cookies strictement nécessaires au site pour fonctionner

Ces cookies permettent aux services principaux du site de fonctionner de manière optimale. Vous pouvez techniquement les bloquer en utilisant les paramètres de votre navigateur mais votre expérience sur le site risque d’être dégradée.

Par ailleurs, vous avez la possibilité de vous opposer à l’utilisation des traceurs de mesure d’audience strictement nécessaires au fonctionnement et aux opérations d’administration courante du site web dans la fenêtre de gestion des cookies accessible via le lien situé dans le pied de page du site.

Cookies techniques

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

Cookies de sessions CAS et PHP

Identifiants de connexion, sécurisation de session

Session

Tarteaucitron

Sauvegarde vos choix en matière de consentement des cookies

12 mois

Cookies de mesure d’audience (AT Internet)

Nom du cookie

Finalité

Durée de conservation

atid

Tracer le parcours du visiteur afin d’établir les statistiques de visites.

13 mois

atuserid

Stocker l'ID anonyme du visiteur qui se lance dès la première visite du site

13 mois

atidvisitor

Recenser les numsites (identifiants unique d'un site) vus par le visiteur et stockage des identifiants du visiteur.

13 mois

À propos de l’outil de mesure d’audience AT Internet :

L’outil de mesure d’audience Analytics d’AT Internet est déployé sur ce site afin d’obtenir des informations sur la navigation des visiteurs et d’en améliorer l’usage.

L‘autorité française de protection des données (CNIL) a accordé une exemption au cookie Web Analytics d’AT Internet. Cet outil est ainsi dispensé du recueil du consentement de l’internaute en ce qui concerne le dépôt des cookies analytics. Cependant vous pouvez refuser le dépôt de ces cookies via le panneau de gestion des cookies.

À savoir :

  • Les données collectées ne sont pas recoupées avec d’autres traitements
  • Le cookie déposé sert uniquement à la production de statistiques anonymes
  • Le cookie ne permet pas de suivre la navigation de l’internaute sur d’autres sites.

Cookies tiers destinés à améliorer l’interactivité du site

Ce site s’appuie sur certains services fournis par des tiers qui permettent :

  • de proposer des contenus interactifs ;
  • d’améliorer la convivialité et de faciliter le partage de contenu sur les réseaux sociaux ;
  • de visionner directement sur notre site des vidéos et présentations animées ;
  • de protéger les entrées des formulaires contre les robots ;
  • de surveiller les performances du site.

Ces tiers collecteront et utiliseront vos données de navigation pour des finalités qui leur sont propres.

Accepter ou refuser les cookies : comment faire ?

Lorsque vous débutez votre navigation sur un site eZpublish, l’apparition du bandeau « cookies » vous permet d’accepter ou de refuser tous les cookies que nous utilisons. Ce bandeau s’affichera tant que vous n’aurez pas effectué de choix même si vous naviguez sur une autre page du site.

Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur le lien « Gestion des cookies ».

Vous pouvez gérer ces cookies au niveau de votre navigateur. Voici les procédures à suivre :

Firefox ; Chrome ; Explorer ; Safari ; Opera

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de INRAE par email à cil-dpo@inrae.fr ou par courrier à :

INRAE
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2021

Menu Logo Principal MUSE Supagro 3BCar Labex IM2E

Laboratoire de Biotechnologie de l'Environnement

Esmee Joosten soutiendra sa thèse de doctorat le jeudi 18 mars 2021

Lieu et heure :

Visioconférence, 14h

Titre des travaux :

Exploration des conditions minimales permettant la formation de photogranules

Ecole doctorale :

École doctorale GAIA – Biodiversité, Agriculture, Alimentation, Environnement, Terre, Eau, Portée par l’Université de Montpellier

Composition du jury
  • Tania FERNANDES, chargée de recherche, Netherlands Institute of Ecology, Wageningen, Pays-Bas
  • Jean-François HUMBERT, directeur de recherche, Sorbonne Université, Paris, France
  • Raeid ABED, professeur, Sultan Qaboos University, Muscat, Oman
  • Muriel GUGGER, chargée de recherche, Institut Pasteur, France
  • Thierry RUIZ, professeur, Université de Montpellier, Montpellier, France
  • Jérôme HAMELIN, directeur de recherche (directeur de thèse), INRAE, Narbonne, France
  • Kim MILFERSTEDT, chargé de recherche (co-encadrant), INRAE, Narbonne, France     
Résumé des travaux

La photogranulation est un phénomène microbien qui génère des agrégats phototrophes denses, globalement sphériques, jusqu’à quelques millimètres de diamètre. Ces agrégats ont une couche externe riche en cyanobactéries filamenteuses incorporées dans une matrice de substances polymériques extracellulaires. Les photogranules naturels sont observés dans de nombreux environnements, notamment les cryoconites à la surface des glaciers et les microbialites dans les marais et lagunes tropicales. En laboratoire, nous pouvons produire des photogranules à partir de boue activée (biocatalyseur pour le traitement des eaux usées) à la fois dans des cultures batch non agitées et dans des réacteurs agités. Les photogranules peuvent potentiellement être intéressant pour la biotechnologie environnementale, en particulier pour le traitement des eaux usées qui pourrait être réalisé sans aération forcée avec une très bonne décantabilité de la biomasse. Les principes biologiques et écologiques qui amènent à la photogranulation doivent être élucidés, en particulier la manière dont les communautés s'assemblent et forment la structure 3D des photogranules. Le but de ma thèse était de découvrir les facteurs minimaux nécessaires à la formation des photogranules. J'ai étudié la photogranulation hydrostatique dans laquelle une boue activée placée dans un flacon non agité, et exposée à la lumière, se transforme en photogranule en quelques semaines. Pour suivre le développement des photogranules, j'ai mis au point un dispositif d'imagerie en temps réel à haut débit qui permet de quantifier la contraction de la biomasse au cours du temps. En utilisant du séquençage à haut débit couplé à de la PCR quantitative, j'ai exploré le lien entre la structure de la communauté microbienne et l'organisation spatiale de l'écosystème. J'ai en outre étudié comment la formation de la structure spatiale était modifiée par l'ajout de cyanobactéries filamenteuses provenant de la couche externe de photogranules matures, dont nous supposons qu'elles jouent un rôle clé dans la formation de la structure 3D. Les expériences d'augmentation ont montré que les cyanobactéries qui étaient initialement présentes et qui dirigeaient le développement du photogranule n'étaient plus détectées dans les communautés finales. Il s’avère que c’est le type initial et l'abondance des cyanobactéries qui déterminent l'organisation spatiale finale de l'écosystème. Les cyanobactéries qui ont guidé la photogranulation sont phylogénétiquement proches, ce qui laisse supposer l'existence d'un groupe précis de cyanobactéries possédant cette capacité d’initier la photogranulation. Les résultats de ce travail en laboratoire peuvent également s'appliquer à la formation de photogranules dans les environnements naturels. La bioaugmentation de bioréacteurs avec des cyanobactéries devrait être possible pour faciliter la maintenance des photogranules dans les bioréacteurs.